jeudi 8 juin 2017

Dimanche, je voterai blanc

Dimanche aura lieu le 1er tour des élections législatives. Je vote sur la 2e circonscription de Haute Savoie. Dans celle-ci 19 candidats se présentent... la majorité d'entre eux pour que leur micro-parti puisse toucher de l'argent public pendant 5 ans (chaque voix "rapporte" environ 1.42€/an).

J'ai voté et appelé à voter pour Emmanuel Macron au moment de l'élection présidentielle. J'ai fait campagne. Et depuis son élection, je ne le regrette pas.

Mais pour l'élection législative, je ne voterai pas pour la candidate de la République en Marche. Je ne la connais pas. L'absence de campagne, l'imbroglio sur son lieu de résidence (Paris ou Saint Jorioz ?), l'écartement des soutiens trop "marqués", le choix du suppléant et l'absence de prises de positions claires sur les sujets locaux me font douter de sa capacité à bien représenter notre territoire à l'assemblée.

Je considère que si le député est d'abord là pour voter les lois et contrôler le gouvernement, il a aussi un rôle à jouer localement. Ce rôle est de démontrer qu'il connait son territoire et qu'il en maîtrise les problématiques. A partir de ce constat qu'il aurait fait, il serait en capacité d'amender les lois voire de faire des propositions de lois pour apporter des réponses aux citoyens qu'il côtoie tous les jours.

Le député, surtout s'il est dans la majorité, n'est pas un robot qui appuie systématiquement sur le bouton "OUI". Si c'était le cas, il serait remplacé par des machines. Où serait d'ailleurs sa capacité à "contrôler le gouvernement" ? surtout s'il doit son élection à une étiquette politique. Je ne suis pas de ceux qui pensent que l'assemblée nationale doit se transformer en chambre d'enregistrement. Si, évidemment, je souhaite que le Président ait une majorité, je la souhaite travailleuse, sérieuse et attentive. Chaque pouvoir (législatif, exécutif et judiciaire) a son rôle à jouer et doit garder sa liberté d'actions.

Le député est une personne de convictions, qui est en capacité de dire OUI ou NON et qui répond clairement aux citoyens, y compris sur des sujets locaux tels que le centre des congrès ou le tunnel sous le Semnoz, deux sujets dont les enjeux nationaux (loi littoral, transition écologique...) sont évidents et dépassent le cadre strictement local.

Si je ne connais pas la candidate En marche, je connais par contre son suppléant qui est dans la vie politique locale depuis avant ma naissance... c'est vous dire le renouvellement ! Et j'avoue que le qualificatif de "progressiste" n'est pas celui qui me venait immédiatement en tête en pensant à lui. Je connais ses positions très tranchées en faveur du tunnel sous le Semnoz et du projet de centre des congrès à Albigny. Vous connaissez mes engagements sur ces deux sujets qui sont, pour moi, la pointe de l'iceberg d'un projet de société que l'on veut pour notre avenir et celui de nos enfants.

Je ne veux pas renier mes engagements en faveur du lac et de la qualité de l'air par une forme de suivisme béat qui voudrait qu'ayant soutenu un candidat à la présidence de la République, je soutienne à présent un duo à la législative qui ne partage pas mes idées et mon combat pour changer la manière de faire de la politique : transparence, clarté, courage. J'ai toujours été libre, libre de parler, libre de soutenir qui je veux. Je ne vais pas changer maintenant... (certains diront que je suis têtu, mais n'est-ce pas la plus beau compliment pour un savoyard ?)

Je m'attendais aussi, comme le candidat Macron s'y était engagé, à ce que les candidats En Marche! fassent des propositions pour une démocratie locale plus citoyenne, plus ouverte, plus vivante. Dans les documents de campagne qui me sont parvenus, on nous parle que de la loi de moralisation de la vie publique. Mais quid de la manière d'être "député", comment les citoyens seront-ils associés au travail du député ? Existera-t-il des comités de rédaction d'amendements ? Des jurys citoyens ? etc... Rien du tout. Aucun changement sur la manière de faire de la politique.

Il semble que, contrairement aux promesses, le renouveau démocratique ne soit encore pas pour demain...

On me dit : il faut absolument mettre un terme à l'hégémonie de LR sur le département. Et dans ce cas peu importe le candidat REM, il faut voter pour lui. Je ne suis pas de cet avis. Je pense que les citoyens en ont assez de ce jeu d'étiquettes politiques. Ils veulent voter pour un député qu'ils connaissent et qui leur a expliqué ce qu'il allait faire pour eux, et comment il le ferait. Certains citoyens veulent effectivement mettre un terme à cette hégémonie, mais avec des élus qui fassent la preuve qu'une autre voie est possible, qui s'engagent concrètement, clairement et sérieusement pour d'autres idées.

Et puis, si je ne partage pas les idées et les valeurs de M. Tardy, je sais qu'il a des idées et des convictions. Nous nous combattons souvent sur l'arène politique, même si humainement il est sympathique. J'ai toujours préféré les hommes politiques qui ont des idées à ceux qui ménagent toujours la chèvre et le choux et qui naviguent à vue, au gré des influences et du vent. J'ai aussi beaucoup de considération, là encore humaine, pour sa suppléante qui est à l'écoute et disponible; qui connait parfaitement le monde agricole qui est le mien.

La démocratie crève de l'absence de convictions.

J'ai le sentiment d'une campagne gâchée, inutile au territoire. Une occasion manquée de changer ici la politique et d'aborder les vrais sujets qui touchent à notre vie quotidienne.

N'ayant pas trouvé le renouvellement auquel j'aspirais, je voterai blanc dimanche.


4 commentaires:

  1. Les promesses n'engagent que ceux qui les croient. Vous avez crus en celle de Mr Macron, je vous avais dis que je voterai blanc, vous y voilà également... Il est triste de voir le gouvernement déjà touché par les affaires, le départ de Mr Ferrand aurait été un signe positif sur une réelle volonté de moralisation, Me Schiappa qui a écrit un livre ou elle explique comment frauder la sécu (entre autres écrits limite incultes) est un autre signe négatif, mais elle a été présente dans la campagne, il fallait la remercier..
    Au niveau local il semble que la nomination de la candidate soit un peu obscure... bref rien ne change.
    J'aurais aimé pouvoir voter pour REM dimanche, mais les premières semaines me feront comme vous voter blanc.

    RépondreSupprimer
  2. Tout à fait d'accord avec vous sur l'analyse de la candidate En marche et de son suppléant (pour lequel en l'occurence...le renouvellement ...je ne vois pas bien où il est...)
    Pour le programme ...du vague, bcp de public relation, serrage de mains, oui la forme ...mais le fond ? de l'emballage qui parle à tous et à personne
    mais l'ambition certaine d'être dans le sillage et de prendre une place adoubé par E MACRON, on ne voit que lui sur les affiches ...
    Tout ça me laisse bien perplexe ....et très déçue que vous ne vous présentiez pas.

    RépondreSupprimer
  3. je ne suis pas d'accord avec vous sur deux points : le premier concernant son lieu de résidence , je confirme haitant à St jorioz qu'elle habite bien sur cette commune....qu'elle a un avis non tranché sur le Tunnel (j'ai pu échangé longuement lors d'un (long) entretien à ce sujet , quand à son suppléant , on peut lui reprocher son côté clivant et âgé, mais on ne peut pas lui reprocher ni son engagement dans la vie local à Sevrier (il n'est maire que depuis 2008 c'est son deuxième mandat) , ni son engagement politique car c'est un "vrai" centriste ayant d'ailleurs accueilli François Bayrou en 2012. N'est-il pas obligatoire de rechercher un ancrage local qui peut aussi permettre d'ouvrir les portes des mairies et des salles pour les réunions ? Pour une fois , je suis un peu déçu M Duperthuy par votre vision des choses , j'ai vraiment le sentiment à vous lire de vous sentir un peu aigri de ne pas avoir été choisi pour porter ce projet "En Marche" sur cette circonscription....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour. Nous verrons dimanche ce qu'en pensent les électeurs. Pour ma part quand je vois ceci : http://8montblanc.fr/haute-savoie-2eme-circonscription je sais que j'ai pris la bonne décision. N' en déplaise à ceux qui hier me cortisaient pour que j'apporte mon soutien et qui aujourd'hui me descendent plus bas que terre. Je tiens à ma credibilite et faire de la politique autrement c'est aussi dire ce que l'on pense en dehors de toute gueguerre politicienne. Aucune aigreur juste un jugement distancié et raisonné même si cela semble devoir deranger

      Supprimer