lundi 30 mars 2015

Centre des congrès : le coût explose de 20 %

Ce soir, le président de l'agglomération avait convié les élus à découvrir l'APD (Avant Projet Définitif) concernant le potentiel nouveau centre des congrès sur la presqu'île d'Albigny.





Première annonce : le cout du projet est revu à la hausse. Il passera de 37 M€ HT à 44 M€ HT (+ 7M€ soit + 20% !). Pour un projet dont M. Rigaut avait toujours promis que le budget serait respecté...
Mais les promesse n'engagent que ceux qui y croient (et qui votent pour eux !)

Deuxième information : le projet sera de 9800 m² de surface au sol soit plus grand que la maquette précédente !

Troisième information : le point "culminant" sera désormais à 12m du sol (contre un peu plus de 9m prévus) !

Quatrième info : les entrées et sorties de camions de livraisons se feront sur l'avenue de la Mavéria (allée de l'Impérial)

Cinquième info : le restaurant le long de la plage est officiellement rebaptisé "salle de gala" (et oui un restaurant ca ne passe pas dans une DUP ! donc on habille ).

Sixième info : exit le canal, bonjour la rampe de béton.

Dernière info: la nouvelle maquette est visible par le public dès demain après-midi (mardi 31/03) et tous les après-midi de 14h à 18h et le samedi de 10h à 17h dans les locaux de la C2A (avenue des iles).

Bref, c'est le même projet en pire ! (Mon propos ici ne tient pas, comme je l'ai entendu d'élus ce soir, de savoir si ce projet est beau ou moche. Les élus sont là pour défendre l’intérêt général de la population pas pour discourir sur leurs goûts personnels).

20% de plus avant même le premier coût de pioche... Bienvenue dans n'importequoiland

Résultat des Départementales en Haute Savoie

Je ne souhaite pas m'attarder sur les aspects trop politiques des résultats des élections départementales d'hier en Haute Savoie. La défaite est certes le résultat d'un rejet de plus en plus grand de la politique nationale. Mais elle comporte aussi des responsabilités locales qui ne m'incombent pas.

A Annecy, les résultats pour la gauche ne sont pas si catastrophiques.
Sur Annecy 2, Christian Gilquin et Sophie Touzan (qui étaient dans mon équipe municipale) maintiennent nos scores des municipales. C'est insuffisant, mais je crois que cela montre aussi que le travail de terrain paye et qu'ils possédaient une vraie maîtrise des dossiers. La désunion leur aura coûté une place au second tour (qui aurait été plus utile et avec un résultat différent du résultat d'hier soir).
Sur Annecy 1, partie ville d'Annecy uniquement, Christian Jeantet et Françoise Creuset font 46% des voix au second tour.

Malheureusement, la gauche ne comptera aucun élu départemental dans la nouvelle assemblée. L'opposition a été balayée, ce qui n'est jamais très bon pour la démocratie et la transparence. Mais c'est le choix des électeurs et je le respecte. Il existe des responsabilités des élus sortants, c'est indéniable. Leurs prises de position dans l'assemblée départementale ont souvent été trop timorées. Mais l'absence de campagne départementale avec un message clair de la part de la fédération PS y est aussi pour beaucoup. Les candidats, canton par canton, ont mouillé la chemise sans compter, il faut leur rendre hommage. Mais une campagne départementale doit s’asseoir sur un discours départemental (il n'y avait pas de programme commun) porté par les représentants départementaux. C'était déjà ma conviction en janvier dernier lorsque j'avais accordé un entretien à l'essor savoyard. Chacun connait la suite et la réponse du PS de l'époque...

Malheureusement, on a toujours tort d'avoir raison trop tôt.

Les citoyens veulent autre chose que ces querelles d'appareils politiques, c'est ce que nous ont dit les plus de 50% d'abstentionnistes, les 10% de bulletins nuls et blancs.

Avec mes amis, souvent encartés nulle part, nous allons nous réunir et réfléchir pour porter un nouveau projet pour les Haut-Savoyards et les Annéciens. Cette initiative, je vous en ferai part le moment venu, car elle devra nécessairement associer les citoyens, le plus largement possible.

Seule satisfaction, et non des moindres, le FN est contenu et ne siègera pas au conseil départemental. Je souhaite bonne route et bon travail aux nouveaux élus dans l’intérêt des Haut-Savoyards.

vendredi 27 mars 2015

Centre des congrès : réponse de M. le Préfet de Haute Savoie

Je vous livre la réponse que M. le Préfet de la Haute Savoie m'a adressée ce jour en réponse à notre lettre du 22 Février dernier portant sur une demande de saisie du Tribunal Administratif afin de connaitre les possibilités d'extension d'urbanisation sur la presqu'île d'Albigny.

Je remercie M. le Préfet pour sa réponse et l'attention qu'il a portée à notre requête. Malheureusement je regrette la réponse négative qui est faite à notre demande même si j'entends l'argument du recours en cours contre le SCOT (notamment sur la question de l'emplacement du centre des congrès).

Notre volonté était de faire dire le droit avant que l'on engage des deniers publics encore plus importants pour ce projet dont je continue de contester l'emplacement. Le combat reste donc politique avec le vote de la Déclaration d'Utilité Publique le jeudi 9 avril en conseil communautaire. Il deviendra certainement juridique ensuite et alors les tribunaux pourront dire le droit.


Pour terminer et parce que je suis respectueux des institutions et de leurs représentants, je tenais simplement à signaler que la lettre a été postée le lundi 23 février au matin et que la publication sur mon blog a été faite le dimanche 01 mars puis reprise par la presse le 02 mars. Il va de soi que le courrier aurait dû arriver en préfecture avant que la presse ne soit informée.

mercredi 25 mars 2015

2nd tour des départementales à Annecy

J'ai longuement hésité, j'ai discuté avec beaucoup de personnes avec des avis souvent différents. Vaut-il mieux voter blanc ou voter Puthod/Lhuillier au 2nd tour de dimanche sur Annecy 2 ?

En 2002, j'avais voté blanc au second tour de l'élection présidentielle. Il n'y avait alors à mes yeux aucun risque et puis Chirac... bof bof. Je n'ai jamais regretté ce choix surtout quand on a vu ce que Chirac avait fait des voix de gauche...

Vous savez combien mon analyse politique du département et de ses réalités diffère de celle de M. Puthod. Sur la forme, je déteste son cumul des mandats et son manque manifeste de travail. Je déteste aussi cette espèce d'alliance qui fait de lui le toutou de Rigaut et de Rigaut le toutou d'Accoyer...

Sur le fond, je suis contre le percement du tunnel sous le Semnoz, contre la participation financière du département à la construction du centre des congrès, contre la vision vieillotte et ressassé de la culture prôné par le département. Bref, peu de choses me rapprochent de M. Puthod. Son programme n'est pas bon pour le département. Même au niveau des valeurs j'ai parfois des doutes : courage politique ? Participation citoyenne ? Culture pour tous ? etc... D'ailleurs son score très modeste pour un sortant, d'autant plus qu'il était soutenu par les maires d'Annecy et de Sevrier, marque bien le rejet de son programme par les électeurs.


Pourtant, dimanche j'irai voter Puthod/Lhuillier pour faire barrage au Front National. Je le ferai sans convictions ni enthousiasme, sans aucun espoir non plus de changement. Mais je côtoie aussi les deux candidats du FN au conseil municipal. Au-delà de leurs idées totalement opposées aux miennes, j'ai eu l'occasion de voir leur paresse et leur méconnaissance de tous les sujets. Ils ne servent à rien. Je n'aime pas non plus les parachutages même s'ils peuvent provenir d'un charmant village comme Montagny.

Je suis convaincu que l'élection de deux conseillers départementaux FN serait une erreur pour Annecy. Ils ne seraient ni écoutés ni entendus au sein du conseil départemental. Cela isolerait Annecy et nous priverait de financements bien nécessaires. 

Et surtout, je n'oublie pas que le candidat FN a été de ceux qui, des mois durant, est descendu dans la rue pour interdire à ceux qui, comme moi, sont homosexuels, le droit à l'indifférence, le droit à l'égalité. Je n'oublie pas qu'avec son groupuscule d'extrême droite, il a, au cours des manifestations, participé à ce déversement de haine homophobe. Je sais aussi ce que son parti pense des Autres (immigrés, juifs, homos...) et je n'oublie pas les nombreux dérapages de beaucoup trop de candidats FN.

Je crois qu'au premier tour on choisit et au deuxième on élimine. J'élimine donc sans aucune hésitation le FN et son cortège de rejet, de haine et de stigmatisation. Pour moi, Annecy ce n'est pas cela... Mais visiblement c'est l'image qu'en ont 21% des Annéciens... et cela commence à me faire peur. Dimanche je barrerai la route à l'extrême droite en votant Puthod/Lhuillier.

Sur Annecy 1, je continue de soutenir la candidature de Jeantet/Creuset. Christian a un bon bilan et un programme solide. Ces deux candidats se consacreront entièrement à leur mandat, sans cumul. Et puis quand je vois leurs adversaires et que je les connais un peu, je me dis qu'Annecy mérite mieux. Annecy a besoin de conseillers crédibles au conseil départemental. Christian et Françoise seront de ceux-là. J'appelle à un réveil des électeurs !

lundi 23 mars 2015

Quelle est la stratégie d’EELV ?

Que dire… Tristesse, incompréhension. Voir que moins d’un Annécien sur 2 s’est déplacé pour voter à ces élections départementales… sans commentaire.

Voir le FN à plus de 20% à Annecy… sans commentaire.

Résultat de recherche d'images pour "eelv"

Pour les forces de gauche sur Annecy 2, le nouveau numéro d’un scénario bien connu : celui de la division. Avec plus de 16% des voix pour les candidats PS/PRG et moins de 13% pour les candidats EELV, il n’y a pas besoin d’avoir fait math sup’ pour comprendre qu’une union aurait permis de devancer le FN et de présenter un second tour « gauche contre droite » en éliminant le FN. Mais non… EELV a refusé de signer un accord départemental avec le PS (je rappelle que c’est à ce niveau que se décidaient les accords, normal pour une élection départementale), principalement pour des raisons de divergence politique (nationale). EELV en Haute Savoie, comme en Savoie, comme en Isère (ailleurs je n’ai pas regardé) a préféré jouer la carte solo de la division, de l’éparpillement… pour « se compter » comme ils disent.

Ce faisant, ils font objectivement le jeu de la droite et du FN en leur permettant d’être au second tour (alors que leur score ne progresse plus). Remake d’un scénario déjà déroulé aux élections municipales quand nous proposions un accord avec EELV et qu’on savait (parce que tout se sait) qu’en parallèle ils démarchaient des gens pour aller sur la liste en leur disant qu’il n’y aurait pas d’accord avec nous…

Le FN n’est pas le second parti d’Annecy. La gauche modérée est plus forte que le FN, mais le manque de vision et de maturité de certains EELV provoque systématiquement la division (législatives, sénatoriales, municipales, départementales...). Pourquoi ?

On me répondra qu’il y a bien eu des binômes EELV/PS. Oui, heureusement, il y a aussi des militants EELV responsables par endroit qui ont su passer outre la position de leur parti et s’allier pour rester au second tour. Pourquoi n’est-ce pas possible à Annecy ? Parce qu’à Annecy il existe visiblement des stratégies personnelles et des égos qui préfèrent faire chuter la gauche que de voir un socialiste et un écologiste élus ensemble.

On me demande parfois ce qui fait la différence entre moi et certains écolos d’Annecy. Hier soir la différence était nette. Alors qu’EELV se réjouissait d’avoir fait « un bon score » (« tu te rends compte au national on fait 2% et à Annecy presque 13% »). Très bien et ensuite ? Et maintenant ? Tu voteras Puthod/Lhuillier ou FN ? Pour ma part, je mesurais le mur d’incompréhension qui nous séparait. Qu’allaient de nouveau penser les électeurs ? Pourquoi tout ce gâchis dans une ville où le tripartisme semble désormais bien installé à 1/3 à droite, 1/3 à gauche et 1/3 à l’extrême droite (ce qui au passage, si certains réfléchissaient un peu, ouvre des possibilités de victoire pour l’avenir…) ?

Veulent-ils vraiment gagner ? Comment sortir de cette impasse pour l’avenir ? Le peut-on ? Le veulent-ils ? Je ne sais pas, je ne sais plus…

Qui défendra dimanche prochain les transports en commun, le non cumul des mandats, un non au centre des congrès à Albigny et au tunnel sous le Semnoz, etc… Personne. Mais on s’est « compté ». 

Le scénario s’est répété et les acteurs peuvent retourner se rhabiller. La pièce des élections départementales s’est terminée avec le sentiment du gâchis pour certains, celui de leur égo regonflé à bloc pour d’autres.

samedi 21 mars 2015

Glisse en cœur ce week-end

Résultat de recherche d'images pour "glisse en coeur"

Vous connaissez mon attachement au Grand Bornand où j'ai mes racines familiales. Je regarde avec un œil toujours affectueux les nouvelles qui arrivent des Aravis.

Aujourd'hui et demain aura lieu la 8e édition de "Glisse en coeur". Cet événement caritatif consiste à skier durant 24 heures au profit d'une association. Les équipes récolent des dons et chacun peut participer (même si on n'est pas dans une équipe). Des animations (concert de M. Gregorio ce soir par exemple) sont proposées dans une ambiance chaleureuse et très sympathique.

Cette année l'association soutenue est l'association Laurette Fugain, de lutte contre la leucémie. Je vous invite à participer en faisant un don sur http://www.glisseencoeur.com/ (objectif affiché par l'organisation 300 000€ récoltés)

J'ai participé deux années à cet événement comme skieur. Certains se souviendront peut-être de l'inscription de notre équipe "Tournes'y à gauche" en 2012.
Cette année, je devais être bénévole (il faut saluer le travail fait par toute l'équipe d'organisation ainsi que les bénévoles). Malheureusement, cette semaine la grippe m'a obligé à renoncer (malgré ma guérison récente, rester debout dans la neige pendant 4 heures n'était pas recommandé par mon médecin). J'encourage Claire et Julien à distance (nous nous étions inscrits tous les 3 cette année) et je les embrasse.

N'oubliez pas : la Haute Savoie sait être une terre de générosité et de solidarité avec des causes justes. Glisse en cœur montre combien nos atouts naturels (montagnes, paysages...) peuvent être mis au service de l'Humain. Une très belle réussite ! Alors si vous en avez les moyens, vous aussi participez en donnant quelques euros.

Bon courage aux compétiteurs et bon week-end de fête et de joie au Grand Bornand !

vendredi 20 mars 2015

Carnaval d'Annecy

affichecarnaval2015web

Qui a dit que les choses n'évoluaient pas ?

Une poignée de traditionalistes catholiques quelque peu bornés sur le calendrier religieux, alliée à la majorité municipale qui avait voulu faire du zèle côté religieux, n'empêcheront pas cette année une très grande majorité d'enfants des écoles et MJC d'Annecy d'avoir droit à leur carnaval.

Celui-ci aura lieu demain samedi 21 mars à 14h30 dans les rues de la vieille ville (en espérant que le temps soit de la partie).

Comme chaque année, ce carnaval est un moment de fête, de rires, de rigolades pour tous les enfants et ceux qui les accompagnent. C'est un moment très attendu, longuement préparé avec attention et sérieux.

Je tiens à remercier toutes celles et tous ceux qui participent à la bonne tenue de ce moment qu'ils soient membres des MJC, des écoles, du périscolaire, des services municipaux...

Pour une journée, la ville appartient aux enfants. C'est un bonheur !

Je souhaite à tous nos enfants une très bonne fête de carnaval marquant le retour des beaux jours, du soleil et de la chaleur, le retour de la vie !

Bon carnaval !

Plus de renseignements sur : http://www.mjcnovel.fr/evenements/carnaval/

mardi 17 mars 2015

Voter Puthod au 1er tour c'est encourager le cumul des mandats

Résultat de recherche d'images pour "cumul des mandats"
Sur le canton Annecy 2, D. Puthod se représente pour un 3e mandat d'affilé de conseiller départemental.
L'autre soir, lors du débat organisé par Humanismes et Sociétés, je l'ai interrogé sur le cumul des mandats. Cela n'a pas semblé le gêner outre mesure...

En effet, M. Puthod est:
- 2e maire-adjoint à Annecy. A ce titre il perçoit une indemnité équivalente à 30% de l'indice brut 1015 soit environ 1140 euros par mois
- 2e vice-président de l'agglomération d'Annecy (45% de l'indice brut) soit environ 1710 euros/mois
- conseiller général, membre de la Commission Permanente et délégué à l'enseignement supérieur, avec une indemnité d'environ 2500€/mois (chiffre qui n’apparaît nul part sur le site du CG74 d'où l'impossibilité de chiffrer l'indemnité liée à la délégation, que je ne prends donc pas en compte)

Je ne compte pas les nombreuses fonctions qu'occupent M. Puthod, comme par exemple président de Citia (à ma connaissance bénévole).

Vous voyez qu'en plus de cumuler les mandats, M. Puthod cumule aussi les indemnités pour un revenu mensuel d'environ 5350 €.

Personnellement, je me demande comment, en plus de son emploi d'enseignant-chercheur à l'université, M. Puthod trouve le temps de tout faire sinon à penser que parmi ces mandats certains sont grassement payés pour ne pas faire grand chose... En réalité, l'absentéisme de M. Puthod est souvent remarqué. On ne peut pas tout bien faire, ce n'est pas vrai.

Je préfère voter pour des conseillers départementaux qui se consacreront entièrement à leur mandat et refuseront le cumul. C'est pourquoi je n'encouragerai pas ces pratiques (3 postes dans des exécutifs) en ne votant pas pour M. Puthod. Je crois qu'il est des périodes où il serait bon de mettre ses discours en adéquation avec ses pratiques pour éviter de donner du grain à moudre à certains partis extrémistes.

En 2011, j'avais été candidat sur le canton d'Annecy Centre. J'ai été largement sollicité pour repartir cette année. J'ai décliné, car je crois bon de voir émerger de nouvelles têtes, porteuses des mêmes valeurs que moi, mais qui les expriment différemment de moi. Les indispensables, il y en a plein les cimetières... et pourtant la Terre continue de tourner et c'est heureux. Faire confiance, donner sa chance, voilà mon leitmotiv.

Le cumul des mandats (particulièrement exécutifs) tue la diversité et la démocratie en regroupant de nombreux pouvoirs aux mains de quelques-uns. Le débat n'existe plus et la volonté d'un seul devient la règle pour tous. Pour que notre république respire, votons pour des candidats qui refusent le cumul des mandats. 

Personnellement, je voterai  pour Sophie Touzan et Christian Gilquin, parce qu'ils représentent le renouvellement, l'ouverture sur la société civile et la connaissance des dossiers locaux. Issus du monde économique privé pour l'un (qui est chef d'entreprise) et de la fonction publique pour l'autre (professeur des écoles à Vaugelas), ils incarnent la diversité de notre territoire. Soutenus par deux collègues conseillers municipaux (Claire Lepan et Jean-François Degenne) comme suppléants, ils ont su s'entourer de personnes de compétences sans se sentir obligés de cumuler les mandats pour connaitre les problématiques. Ils portent un vrai programme pragmatique et ambitieux pour notre canton et notre département. Ils sont proches des préoccupations des Annéciens.

Ils tiendront une réunion publique Jeudi 19 mars à 20h en salle E. Verdun (Bonlieu). Je vous invite toutes et tous à venir leur poser toutes vos questions à cette occasion.

J'invite les électeurs à bien réfléchir et à répondre à cette question : est-ce que, par mon vote, je souhaite encourager ou non, la poursuite de pratiques qui datent d'un autre temps ? Est-ce que je suis pour ou contre le fait qu'une seule et même personne puisse cumuler 3 mandats dans un exécutif local ?

Pour moi, c'est non.

dimanche 15 mars 2015

Centre des congrès : avec l'argent du contribuable tout devient possible

J'ai lu la semaine dernière l'interview que M. Rigaut, président de l'agglomération, a donné à l'essor savoyard au sujet de la possible construction d'un nouveau centre des congrès sur la presqu'île d'Albigny.

Je ne reviendrai pas sur le ton général fait, comme toujours sur ce dossier, de mensonges, d'arrogance et d'une suffisance qui cache difficilement la faiblesse du dossier. Tel un coq, ou un paon, M. Rigaut montre les plumes en essayant d'impressionner et de convaincre non par l'argumentation mais pas une forme d'intimidation.

Raté !

Néanmoins, dans cette interview, deux points ont particulièrement retenu mon attention.
Le premier concerne la gestion de l'argent public fait par cet élu. Voici l'extrait:
« Mais contrairement aux Trésums, par exemple, ces recours ne ralentiront en rien le bon déroulement du projet. Quand il s'agit d'un montage privé, les promoteurs hésitent à engager des frais avant que toutes les incertitudes ne soient levées. Or, ici, il s'agira d'un projet d'utilité publique. Et ça ne s'appelle pas DUP pour rien ! »

Traduisez : quand il s'agit d'argent privé, les investisseurs ne prennent pas de risques de dépenser de l'argent en pure perte, en cas d'annulation de tel ou tel acte administratif (la Déclaration d'Utilité Publique ou le permis de construire). Mais avec l'argent public, l'argent des autres, des contribuables, tout est différent. Pour satisfaire leur désir de grandeur et leur délire pharaonique, MM. Accoyer et Rigaut sont prêts à prendre tous les risques, y compris celui d'engager de l'argent public (le vôtre, le nôtre) avant même que tous les recours soient épuisés.
Drôle de façon de bien gérer l'argent public. Un privé c'est normal qu'il ne le fasse pas (ça s'appelle la bonne gestion!), mais avec l'argent public on peut tout se permettre ! Ben voyons...


Résultat de recherche d'images pour "argent public"

Second point, voici l'extrait :  "Si tout va bien, explique le maire d'Annecy, l'enquête publique démarrera après le conseil du 9  avril et se terminera à l'automne. Ensuite, le préfet déclarera le projet d'utilité publique - car il ne fait aucun doute qu'il est d'utilité publique -, et plus rien ne nous arrêtera. Il est porté par la collectivité et géré par la collectivité (sans doute par délégation de service public), donc c'est bien d'intérêt général. »

Traduisez : 1) Avec mon ami Accoyer nous portons ce projet, puisque nous sommes les grands manitous de l'agglo, que presque personne ne dit rien parmi les élus, on fait ce que l'on veut. Nos désirs sont des ordres. Donc si on dit que ce projet est d'utilité publique, il est d'utilité publique et cela ne souffre aucune contestation.
2) Si, pour ma part, j'étais le préfet, je me méfierai de ces deux-là car la stratégie est claire. Si le préfet signe la DUP, c'est lui qui deviendra responsable, notamment auprès de la population. C'est lui qui aura à régler tous les problèmes, nos deux acolytes "plus rien ne les arrêtera" ! Bref au préfet les emmerdes, à Rigaut et Accoyer le béton ! Avec mes amis, nous avons alerté le préfet par lettre sur le risque qu'il prendrait en signant la DUP. Cette interview renforce notre pronostic. Vraiment M. le préfet, faites attention avant de signer et demandez son avis au tribunal administratif. Parce qu'ensuite Rigaut et Accoyer eux ils fonceront et ils vous laisseront vous débrouiller avec les recours... Au passage, belle définition de la démocratie et du courage en politique !

Le 9 avril au conseil d'agglomération, avec je l'espère beaucoup de citoyens venus de toute l'agglomération et le maximum d'élus (ce sera l'épreuve du feu pour tous ceux qui ne disent jamais rien !), je serai là pour redire mon opposition à l'implantation de ce nouveau centre des congrès à Albigny. La mobilisation ne doit pas céder face à l'arrogance. Non, la construction du centre des congrès ne commencera pas en 2016. Non, rien n'est fait. Mais sans vous, sans la population, nous ne serons pas assez forts face à ce rouleau compresseur que "tout peut encore arrêter" !

vendredi 13 mars 2015

Pavage et gaspillage...

Résultat de recherche d'images pour "pavage annecy vieille ville"

Hier matin, je suis de passage dans la vieille ville, place Ste Claire et Faubourg Ste Claire. Je rencontre des employés municipaux affairés à remplacer des pavés (posés en 2013 et inaugurés le 27 juillet 2013 sous un titre du Dauphine : "Un pavage tout neuf, et pour longtemps").
Un an après, on recommence ! Les employés municipaux sont en train de réparer un pavage qui a moins d'un an.

La mairie a bien tenté de se retourner contre l'entreprise qui a posé les pavés, mais celle-ci maligne a su démontrer à qui revenait la faute. En octroyant des autorisations de circulation à des véhicules dont le poids était très largement supérieur aux préconisations de l'entreprise et à la capacité de charge du pavage, le maire (car je les ai vu signés de sa main) a provoqué la dégradation du pavage.
De même certains travaux de scellement des pavés ont été fait dans des conditions météo défavorables altérant le travail et ceci sur ordre de la mairie qui voulait '"accélérer" les choses (pour que le pavage soit fini avant les élections ?).

Bref au final, ce pavage qui devait durer "longtemps" doit être refait, sans assurance de l'entreprises, mais bien aux frais du contribuable annécien de part la responsabilité de la mairie. Un très bel exemple de gaspillage d'argent public !

Pavage et gaspillage sont-ils les deux mamelles d'Annecy ? On peut continuer à gaspiller l'argent des Annéciens en laissant faire ce maire et son équipe (soit disant de centre droit donc bonne gestionnaire!). On pourrait aussi de temps en temps sanctionner ces incompétences. Et je ne parle même pas des projets annoncés à plusieurs millions d'euros... On laisse faire ou on réagit ?

mercredi 11 mars 2015

L'avenir du couvent des capucins


Samedi soir, ce sont plus de 70 Annéciennes et Annéciens du quartier des Romains qui sont venu(e)s assister à notre réunion publique au sujet de l'avenir du site des Capucins (avenue de Cran). Cette présence forte est le signe de l’intérêt que portent les habitants à l'avenir de ce tènement, propriété de la ville depuis plusieurs mois et qui reste aujourd'hui désespérément clos.


Evelyne Marteau (conseillère municipale) a rappelé l'historique récent du site. Suite à l'alerte par des citoyens de la mise en vente de ce site par la confrérie des Capucins à un promoteur immobilier (le projet était connu de la mairie), les élus d'opposition sont montés au créneau en juin 2011 pour demander la préemption (le rachat) par la ville. Nous avions alors subi quolibets et sarcasmes de la part de la majorité. Après une forte mobilisation citoyenne (pétition, réunions...), la mairie avait fini par faire volte-face : ce qui n'était pas possible en 2011 est devenu possible en 2013 ! La ville a racheté le site qui est à présent propriété des Annéciens.

Avec ce rachat, nous avons gagné une chose essentielle : la conservation des bâtiments de la chapelle et du couvent. C'est déjà une grande victoire. Le parc quant à lui semble sauvé, mais il faut rester vigilant : des constructions d'immeubles sont toujours possibles le long de l'avenue de Cran et du Boulevard Replat.

Je suis ensuite intervenu pour faire l'état des lieux du site. Nous avons largement acté collectivement :
- la nécessité de rénover le foyer Saint Francois
- la destruction dès que possible de la maison à l'angle Avenue de Cran/ Boulevard Replat (utilisée actuellement par l'ordre de Malte)
- la possibilité de dissocier dans le temps (même s'il faudra un projet d'ensemble au final) la question des extérieurs (parc, verger et potager) de la question de la reconversion des bâtiments.

Pour nous, le parc doit être entretenu et ouvert au public dès que possible en s'assurant de deux prérequis (le temps de requalifier les bâtiments) :
- isoler les bâtiments du parc pour éviter leur accès au public (problème de squat)
- maintenir l'existant (notamment les arbres du verger) dans un bon état
- fermer le parc la nuit, comme cela se fait dans de nombreuses villes, afin d'éviter le bruit.

Annette Perrier et Alain Germani sont ensuite intervenus pour émettre des idées sur le devenir de ce jardin (jardins partagés ?, Vergers solidaires ? ...) et Evelyne est ré-intervenue pour défendre notre idée d'installer sur ce lieu une maison des associations, ouvertes aux habitants du quartier et de la ville.


Un débat nourri a ensuite eu lieu, et je veux saluer la qualité des interventions et des idées émises. Plusieurs personnes ont suggéré la création d'un jardin "de curé" ou d'un jardin des simples, d'autres d'un arboretum, d'autres d'un "conservatoire" des plantes traditionnelles... L'idée d'avoir une partie "potager" et "verger" (sur le devant de la façade du couvent) intelligent, instructif (avec panonceaux explicatifs par exemple) a été largement sollicitée. Sur la partie plus "verte" et arborée le long du bâtiment et du boulevard Replat, devant rester une partie plus "parc" pour la balade et la flânerie. 

Le débat s'est ensuite élargi au quartier et à l'intégration de ce projet dans ce qu'est ce quartier, c'est-à-dire un quartier délaissé par la mairie. L'avenue de Cran est largement à rénover (au passage c'était dans notre programme) pour la rendre plus "urbaine" et plus "verte". Plus qualitative. Nous sommes là en plein cœur de l'agglo! La concentration d'une pauvreté forte sur ce seul quartier a aussi été souligné et j'ai redit mon attention extrême aux questions de mixité sociale DANS TOUS LES QUARTIERS, et non pas des ghettos sur les parties périphériques, particulièrement à l'ouest de la ville. La question des stationnements a aussi été soulevée avec la présence de voitures tampons sur le quartier qui "bloquent" des places de stationnement pour les riverains alors que ces voitures se garent là pour aller à la gare ou au travail (ce sont les premières zones de stationnement gratuites).
Je connais ces réalités pour habiter dans un autre quartier (rue Dr Gallet) où le problème existe aussi. Je crois qu'il faut faire deux choses : 1) créer des parkings relais en périphérie d'agglo avec des transports en commun efficaces et 2) réfléchir à l'extension des zones de stationnement payant.


Le devenir des bâtiments a aussi donné lieu à des échanges nourris et intéressants. Sur la chapelle, j'ai redit à la présidente de l'association "Sauvons l'église des Capucins" (qui milite pour le retour de l'église au culte catholique, plus précisément traditionaliste) mon opposition à ce projet. L'église est propriété des Annéciens et doit donc trouver un usage ouvert à tous les Annéciens. Une vocation culturelle ouverte s'est rapidement imposée comme une évidence (salle d'exposition, de concerts...). Plusieurs idées ont été soulevées sur l'avenir du bâtiment du couvent : lieu pour la jeunesse, maison des associations, etc... 

J'en retiens les lignes directrices suivantes :  
- les habitants veulent un lieu vivant
- Ce lieu doit devenir une fierté du quartier et ouvrir le quartier sur la ville en attirant aussi les Annéciens d'autres quartiers voire les touristes. La possible perspective d'une reconstruction immobilière à l'angle de l'avenue de Cran et du boulevard Replat (à la place de la maison de l'ordre de malte) a été très largement rejetée car cela isolerait le parc du quartier au lieu de l'ouvrir.
- Les Annéciens souhaitent un lieu qui leur soit ouvert (pourquoi pas pour des vins d'honneur de mariage, baptême...) sans être privatisé.
- les habitants ne souhaitent pas un énième projet "m'as-tu vu", "pompeux", "paillette". Ils souhaitent que l'esprit de simplicité, de sérénité lié à l'histoire du lieu reste, ce qui d'ailleurs n'est pas opposé à la vie.

Le sentiment d'abandon de certains quartiers d'Annecy est toujours pour moi un crève-cœur. C'est pourtant d'abord là, dans ces quartiers, que sont les "vrais Annéciens", la vraie vie. Le sentiment d'être des citoyens de seconde zone reste fort. Nous devons lutter contre cela de toutes nos forces en intégrant dans nos quartiers des lieux de fierté et de vie pour tous. Nous devons penser aux Annéciens et sortir de la route qui nous est proposée par la majorité : celle du clinquant, des projets inutiles pour les Annéciens, pour revenir aux réalités, aux besoins des Annéciens, de tous les Annéciens. Beaucoup d'Annéciens sont des gens simples qui ne se reconnaissent plus dans l'orientation prise par les décisions politiques de la ville.